Vente neuf et occasion | ReprisesLocation de voitures pour personnes handicapées

  •  Accueil
  •  Véhicules TPMR hybrides ou électriques

Véhicules électriques et hybrides TPMR, une révolution en marche

Depuis déjà plusieurs années, l’évolution -inquiétante- de la pollution de l’air fait partie des sujets récurrents qui nourrissent les actualités. Il faut dire que les chiffres avancés sont pour le moins édifiants et poussent les plus gros pollueurs à se remettre en question et trouver des alternatives plus faibles en émission de CO2.

Parmi les gros pollueurs identifiés, on retrouve les voitures (et camions mais en plus faible proportion car moins nombreux) ! Il est donc urgent d’agir pour limiter au maximum les rejets de gaz à effet de serre. Seulement, même si les transports en commun se développent continuellement, selon les obligations familiales ou professionnelles il est difficile de concevoir un quotidien sans voiture !

Alors ce sont les constructeurs qui s’adaptent et produisent des véhicules moins polluants, plus respectueux de notre chère planète
 

Des véhicules TPMR moins polluants, plus verts pour des transports plus écologiques

Le monde du transport de personnes à mobilité réduite est bien évidemment concerné. Bien que tous les véhicules équipés d’un aménagement handicap (pour le transport direct d’une (ou plusieurs) personne(s) dans son(leur) fauteuil roulant) soient exonérés de l’écotaxe mises en place il y a plusieurs années, il faut pouvoir maîtriser et limiter les rejets de tous les véhicules terrestres à moteur.

Certaines agglomérations ont déjà mis en place des restrictions pour réguler la circulation lors des périodes de forte pollution. En fonction de la classe environnementale (stipulée par la vignette Crit’Air) de la voiture, elle peut ou non circuler dans certaines zones quand les pics de pollution sont au plus haut.

Et ces restrictions sont amenées à se développer et concerner davantage de secteurs et de villes. L’idée étant, à terme, de supprimer tous les véhicules à moteur thermique.

Chez Handynamic nous avons bien conscience de l’enjeu primordial que représente la transition écologique, et de le faire le plus rapidement possible. Parmi notre gamme, qui évolue très régulièrement, nous avons donc décidé de développer des modèles électriques ou hybrides en version TPMR.

Electrique, hybride, micro-hybride : comment bien choisir son véhicule TPMR pour lutter contre la pollution en CO2 de l’air en France ?

En attendant la voiture à eau dont tout le monde rêve, il existe principalement deux alternatives aux moteurs 100 % thermiques. Elles ont chacune leurs spécificités et répondent à différents besoins et exigences.

Nous allons vous présenter leurs principales caractéristiques pour vous aider à distinguer les modèles qui peuvent répondre à vos besoins. Ce sont généralement l’autonomie et le mode de recharge qui déterminent quel type de motorisation est à privilégier.

Les véhicules TPMR hybrides :

Parmi les modèles dits « hybrides », il existe trois variantes qui dépendent des choix des constructeurs, des possibilités offertes par la voiture et des besoins attendus. 

  • Micro-hybride : aussi connue sous l’appellation « mild hybrid » ou « hybride léger », cela désigne la solution la plus simple techniquement et la moins coûteuse à l’achat. Le moteur thermique est accompagné d’un alterno-démarreur qui permet de récupérer de l’énergie lors des freinages et décélérations. Cette énergie, stockée dans une petite batterie additionnelle, est utilisée ensuite par l’alterno-démarreur pour démarrer la voiture ou pouvoir le couper à très faible allure (à l’approche d’un feu rouge par exemple). L’avantage c’est que cela permet de consommer un peu moins de carburant (au démarrage et en zone urbaine notamment) mais il n’est pas vraiment possible de rouler « tout électrique » sauf éventuellement sur quelques mètres.
  • Hybride ou full hybrid : le bloc moteur principal thermique est associé à un bloc secondaire électrique. La solution est techniquement assez complexe car la voiture peut être entrainée par un bloc indépendamment de l’autre, ou les deux en même temps. Il est ainsi possible de conduire en tout électrique mais sur quelques kilomètres et à faible allure. Les deux blocs peuvent aussi fonctionner en même temps pour optimiser les performances délivrées. 
    Le bloc électrique se recharge uniquement grâce à la récupération de l’énergie cinétique.
  • Hybride rechargeable aussi appelée hybride PHEV : une technologie encore plus complexe que la précédente et donc, malheureusement, plus onéreuse. Comme pour une version hybride, la voiture dispose d'un moteur thermique associé à un moteur électrique, mais ce dernier est plus puissant que sur une hybride "classique". La batterie, grande capacité, peut permettre de rouler en 100 % électrique sur quelques dizaines de kilomètres (50 environ, en fonction des modèles et de l’utilisation bien sûr) et même à grande vitesse (dans la limite des règlementations françaises bien sûr !). Atout non négligeable : la possibilité de recharger la batterie sur secteur en quelques heures, de manière à limiter grandement l’utilisation du moteur thermique si vous parcourez moins de 50 kilomètres par jour.

Les véhicules TPMR 100 % électriques :

L’intitulé est particulièrement clair, sur les voitures électriques, il n’y a pas du tout de moteur thermique. Elles disposent de trois éléments principaux : une batterie (dont la taille et la puissance varient en fonction des modèles et des constructeurs), un moteur électrique qui entraine les roues motrices et un système de recharge.

Pour recharger un véhicule, trois solutions principales, deux à domicile essentiellement et une lorsque vous êtes à l’extérieur :

  • Prise domestique standard en utilisant le câble fourni (en règle générale), temps de charge le plus long.
  • Wallbox, un boitier électrique spécifique à faire installer chez soi en utilisant le câble fourni ou en option. Le temps de charge est plus raisonnable que sur une prise classique, avec un gain de temps d’environ un tiers.
  • Bornes de recharge : elles permettent une charge rapide (entre 20 et 30 minutes) occasionnelle et sont proposées à différents points stratégiques des communes (bâtiments administratifs, commerces, lieux culturels, …). Pour cette solution, nous vous conseillons de consulter le site ou l’application mobile « Chargemap » qui répertorie les différents points de recharge existants.

L’autonomie dépend du constructeur et du modèle, elle peut aller de 100 à 500 kilomètres. A noter que différents facteurs peuvent impacter l’autonomie annoncée : le style de conduite (il faut être le plus souple possible et anticiper un maximum les changements d’allure), la vitesse ou encore les équipements de confort (climatisation, chauffage, …).

Notre gamme de véhicules TPMR « propres » moins polluants est amenée à se développer dans les prochains mois, n’hésitez pas à consulter régulièrement notre page dédiée à la présentation des voitures accessibles électriques et hybrides et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Twitter !

Nos véhicules TPMR électriques

Renault Master Z.E. L2H2 TPMR Triflex

Découvrez le Renault Master ZE L2H2 TPMR 100 % électrique et son aménagement Triflex

Le premier véhicule TPMR électrique à avoir rejoint notre gamme Hand-e, c'est le Renault Master Z.E. L2H2. Son moteur 100 % électrique, son gabarit moyen et son bel espace intérieur en font un minibus particulièrement adapté à recevoir une transformation TPMR.

Nous avons choisi de l'équiper de l'aménagement Triflex SimplyAccess pour lui offrir une accessibilité et une modularité dignes d'un véhicule thermique, la pollution en moins ! Il intègre ainsi un plancher spécifique, des kits de sangles d'arrimage et ceintures de sécurité, des sièges individuels Triflex très faciles à manipuler. Niveau capacité d'accueil, il offre jusqu'à 8 places assises ou 4 + 3 passagers à mobilité réduite.

Voir le véhicule

Découvrez le Renault Master Z.E. L2H2 TPMR Triflex dans sa présentation vidéo :